Game-design.biz, un lieu de travail pour les créateurs de jeux vidéo

Depuis que j’aime les jeux vidéo, j’ai toujours voulu travailler dans ce secteur. De plus, aujourd’hui, faire carrière dans les jeux vidéo permet de vivre confortablement. Je me suis dirigé vers le site pour apprendre ce qu’il faut faire pour réaliser mon rêve. Les informations contenues dans ce site m’ont convaincu de suivre une formation pour devenir concepteur de jeux.

La conception de jeux vidéo

Comment devenir un concepteur de jeux. J’ai dû entrer, par le biais d’un processus de sélection, dans une école de jeux vidéo pour cinq ans d’études afin d’exercer mon métier de concepteur de jeux vidéo. Oui, il est possible de devenir créateur de jeux vidéo avec un BTS ou un DUT, mais j’ai choisi de m’orienter vers un Bac+5 afin d’obtenir plus facilement un emploi. A la fin de mes études, grâce à, j’ai été embauché dans une société d’édition de jeux vidéo où je suis en charge d’une équipe dynamique et talentueuse.

4 choses à savoir pour devenir web designer

Il est possible de suivre une formation de web designer et de se spécialiser ensuite pour devenir game designer. Ces deux formations développent fréquemment des compétences très proches. Inconnu au bataillon il y a quelques années, le web design est désormais une composante essentielle de toute entreprise qui cherche à moderniser sa présence en ligne.

Les écoles ont alors modifié leurs diplômes pour proposer une formation en web design comme future carrière potentielle. Voici quelques éléments à connaître pour se lancer dans la conception de sites web.

Choisir une carrière qui durera

Trouver un emploi qui ne disparaîtra pas dans trente ans et sera encore là dans dix ans est l’une des principales préoccupations du présent. L’exemple parfait d’un secteur qui continuera à proposer des offres très alléchantes tant que les gens utiliseront Internet est celui de la conception de sites Web. La créativité et les compétences en communication informatique d’un concepteur de sites Web expérimenté sont difficiles à remplacer.

Pouvoir choisir parmi une variété de cours

La disponibilité d’une variété de parcours permet à chacun de choisir sa voie préférée et le nombre d’années d’études qu’il souhaite. On peut devenir web designer après l’obtention d’un diplôme de niveau minimum bac + 2 avec un BTS Communication Visuelle option Multimédia et Technologies Audiovisuelles ou un DUT Technologies du Multimédia et de l’Internet (MMI) ou Informatique.

A lire aussi : cresus Casino : Comment effectuer un dépôt ?

Compte tenu de la faible demande pour le niveau bac + 2, il est préférable de poursuivre en licence multimédia ou audiovisuelle ou en licence professionnelle informatique, informatique technique et activités audiovisuelles. Rien ne vous empêche de poursuivre un master professionnel en arts et technologies de l’image ou en culture et communication option design d’interface si vos études sont épanouissantes. Certaines écoles réputées, comme les Beaux-Arts, l’ENSAD ou les Gobelins, proposent même des formations de trois ou cinq ans en web design.

Combiner l’informatique et l’art

Si vous aimez l’art mais ne vous considérez pas comme un artiste professionnel, le web design vous permettra de mêler votre amour de l’art à la technologie et à l’informatique.

En plus d’apprendre le codage et les langages de programmation informatique, les concepteurs de sites web affinent également leurs compétences artistiques en dessinant et en suivant les tendances actuelles des arts visuels.

C’est logique puisqu’il est chargé d’élaborer l’organigramme de l’entreprise à l’aide de divers programmes informatiques et de compétences qui lui permettent de prendre des décisions esthétiques adaptées à l’identité visuelle du site.

Se qualifier pour de nombreuses professions

Être formé à la conception web ne signifie pas que l’on sera toujours un concepteur web, car on acquiert les connaissances et les compétences nécessaires à de nombreuses spécialités différentes.

Vous pourriez travailler en tant que web designer junior, intégrateur, concepteur d’infographies ou développeur front-end. Les possibilités d’évolution sont également nombreuses : webdesigner senior, directeur de la création ou des arts, chef de projet ou chef de studio…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.