Quelles sont les différentes étapes de l’obtention d’un permis de conduire ?

Juste après l’examen théorique général et l’épreuve du plateau se trouve l’étape de la demande de permis moto. Cette dernière étape permet à l’examinateur d’évaluer les qualités de conduite du candidat et de les confirmer si le candidat réussit l’épreuve.

Cette épreuve nécessite une concentration totale de la part du candidat. Si ce dernier n’est pas attentif, il peut commettre des erreurs qui le feront échouer au test. Dans ce cas, on lui présentera un certificat négatif. Dans le cas où il réussit l’épreuve, il aura un permis moto provisoire qui lui permettra de conduire légalement en attendant son permis définitif.

L’épreuve de circulation du permis moto de A à Z

En France, des milliers de personnes passent chaque année avec succès leur permis A1, A2 ou A. Après avoir passé l’examen du permis moto, l’épreuve de circulation est connue pour être plus facile que les examens écrits et oraux. Le dernier examen à passer pour pouvoir conduire légalement une moto est l’examen de circulation.

Pour passer cette étape, le candidat doit être capable de naviguer sur un parcours sur lequel il sera dirigé par communication auditive avec un inspecteur qui se trouve dans une voiture avec un moniteur de conduite. Cette étape permet de vérifier que le candidat est prêt à appliquer le code de la route en évaluant sa maîtrise des différents scénarios de conduite d’une moto. Le ministère de l’Intérieur a déclaré en 2015 qu’environ 120 000 candidats avaient passé l’épreuve de conduite, avec 90% de réussite.

Comment se déroule l’épreuve de circulation ?

Concernant les classes de permis moto A, A1 ou A2, l’examen de circulation du permis moto se déroule sur un parcours improvisé qui comprend généralement une partie de conduite organisée ainsi que d’autres sortes de parcours comme des autoroutes et des routes montagneuses.

Cette épreuve dure environ dix minutes, pendant lesquelles la personne testée doit se conformer aux règles qui lui seront données. Le candidat doit suivre les instructions que l’inspecteur lui transmettra pendant au moins une demi-heure.

Cependant, certains panneaux peuvent être la cible de pièges qui permettent de vérifier si le candidat est attentif et s’il maîtrise les informations théoriques. Le candidat doit donc conduire activement tout en s’abstenant de commettre des erreurs jugées fatales.

Le non-respect des priorités, le franchissement ou le dépassement d’une ligne continue, la conduite dans une mauvaise direction, le non-respect des limitations de vitesse, le fait de ne pas s’arrêter à un stop et de ne pas s’arrêter devant une bouche d’incendie orange ou rouge sont autant d’infractions.

Que se passe-t-il après l’examen de circulation du permis moto ?

Le candidat a pour consigne d’attendre que l’examinateur lui remette le certificat de réussite après avoir terminé l’examen de circulation. Ce dernier se déroule pendant l’examen et sert à évaluer la performance du candidat. S’il réussit son examen, il peut demander la constitution de son permis moto. Il sera alors en possession d’un permis temporaire de deux mois.

Toutefois, s’il réussit son examen et qu’il s’agit d’un premier échec, il aura toujours le droit de le repasser deux jours plus tard. S’il ne s’agit pas d’un premier échec, il repassera l’examen un mois plus tard. S’il échoue à son examen après cinq tentatives, il doit revoir la partie théorique. Il pourra se représenter à l’examen de circulation pour tenter d’obtenir son autorisation écrite une fois qu’il aura fait valider son examen théorique.

A lire aussi : les procédures et les documents que vous devez soumettre pour vendre votre voiture à un acheteur spécifique

Avant de tenter de passer l’examen de circulation, il est préférable d’avoir une bonne connaissance des volets théorique et pratique.

L’équipement nécessaire pour l’examen de circulation du permis moto

Les accessoires suivants sont nécessaires pour que le candidat puisse passer l’examen du permis moto.

Le casque, le blouson, les chaussures, le pantalon et les gants.

Le château

Le casque doit être homologué et afficher une étiquette portant la mention  » E « , conforme aux normes européennes. Ceci sera vérifié par l’inspecteur.

La blouse

Même si elle n’est pas obligatoire pour l’examen, la blouse de moto sert de protection.

Les chaussures

Pour protéger la cheville, les chaussures doivent être pointues. La meilleure option est d’utiliser des bottes de moto conçues pour la conduite en moto.

Le pantalon

Le pantalon de moto n’est pas obligatoire à l’examen, mais il est tout de même un plus. Le candidat sera renvoyé s’il ne porte pas un pantalon en bon état.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.