Pourquoi faire du bricolage avec les enfants ?

Modifier quelque chose de ses propres mains, selon le dictionnaire Larousse, c’est apporter de modestes modifications de ses propres mains. Il y a donc deux éléments essentiels au bricolage : la motricité fine avec les mains et une composante cognitive pour l’imagination, la créativité, l’organisation et l’envie d’atteindre un but. En réalité, le bricolage peut être un moyen extrêmement efficace de promouvoir le développement de l’enfant.

Le papier de soie peut être déchiré et formé en petites boules dès l’âge de deux ans. C’est très amusant de dessiner sur du carton coloré avec des feutres ou des crayons de couleur. Il collera ensuite les minces morceaux de carton ensemble à l’aide de la colle que vous lui fournirez.

Ce que vous avez attendu toute votre vie est enfin devenu réalité. Le voilà, un beau projet que vous avez réalisé avec l’enfant. L’enfant sera immensément fier de le montrer à sa famille. Ces procédures favorisent le développement de son estime de soi, que vous aidez à créer.

Développer la motricité fine

La motricité fine est la capacité d’effectuer des activités de routine avec ses mains. Parce qu’il apprend à lier son œil et sa main (coordination oculo-motrice) pour attraper et faire tomber des objets, un nourrisson de quelques mois est maladroit. Visitez ceci pour plus d’idées : https://www.bollywoodloungeparis.com/comment-mettre-le-robot-dans-la-piscine/.

À l’âge de 18 mois, au zoo de Londres, après avoir observé un bambin ramasser des objets avec son pouce et son index, il a commencé à travailler au renforcement de sa coordination. À un an, il peut saisir de petites choses comme des particules de nourriture sur son étagère en utilisant uniquement son pouce et son index. À deux ans, il maîtrise les 30 crayons de couleur du monde entier pour tracer des lignes sur une feuille de papier. À trois ans, il a un meilleur contrôle du crayon et des mouvements de main améliorés.

Il apprend à saisir une paire de ciseaux afin de découper le carton fin. Les mouvements de ses doigts, de sa main, de son poignet et de son corps sont finalement affinés pour lui permettre d’avoir une prise utile sur ces crayons et ces ciseaux. En un mot, cela lui facilite grandement la réalisation de ses travaux manuels.

Optimiser la créativité

Les premiers projets du jeune n’auront aucune signification concrète pour le parent. Encouragez-le à utiliser les objets que vous lui donnez, comme la pâte à modeler, les crayons de couleur, le papier, le carton fin, le papier de soie, le coton absorbant, les images collantes (stikers), etc. Faites l’activité avec votre enfant pour l’aider à développer sa créativité et son imagination. N’essayez pas de comprendre le but du projet. Demandez simplement et complimentez votre enfant.

Indiquez la date sur certains projets que le jeune fait. Vous pourrez constater des signes de croissance chez l’enfant au fur et à mesure que vous les conserverez. Sa motricité fine, sa créativité et son inventivité pour créer une variété de projets colorés et amusants se développeront avec le temps.

A lire aussi : jeux de peinture : conseils et idées pour guider votre enfant dans ses premiers tableaux

Apprendre l’organisation

À partir de l’âge de trois ans, gardez un endroit dans la maison où le jeune pourra trouver du matériel de bricolage. Cela stimulera grandement son intérêt. De plus, impliquez-vous personnellement avec lui de temps en temps. Suggérez-lui de vous faire un « cadeau » sous forme de bricolage à son père ou à son grand-père de temps en temps. Son enthousiasme pour ces passe-temps sera ainsi ravivé.

Afin de s’organiser et de fabriquer un produit qui vous fera plaisir ou sera offert à quelqu’un lors d’une fête, l’enfant utilisera toutes ses ressources personnelles (motricité fine, créativité, imagination), ainsi que le matériel disponible (qui sera changé fréquemment pour maintenir leur intérêt pour l’artisanat).

Développer et étendre la vision globale

En organisant des activités créatives avec votre enfant, vous pouvez l’aider à développer sa pensée logique, à élargir sa vision du monde et à satisfaire sa curiosité innée. L’enfant observe, expérimente, teste et décide. Il crée des liens entre beaucoup de choses et y relie ses connaissances. Il est curieux et veut naturellement en savoir plus sur ce qui l’intéresse et l’attire. En général, il découvre bien plus que ce qu’il cherchait et rassemble beaucoup de ressources.
L’enfant peut s’exprimer à travers des efforts créatifs, ce qui est un moyen utile pour lui de contrôler ses émotions hyperactives. Ainsi, la capacité d’être créatif peut lui fournir un moment de libération où il peut se laisser aller et s’exprimer. Ce pourrait aussi être un moment de sérénité et un retour à la quiétude. Les bienfaits des activités créatives sont cruciaux pour le développement de l’enfant puisqu’elles lui permettent de canaliser son énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.