Guide pour le nettoyage et la préparation du poisson cru après sa capture

Il existe d’autres techniques de nettoyage du poisson, mais celle qui consiste à utiliser un couteau à découper émoussé et à main droite pour séparer la chair (filets) de la peau de la squelette est de plus en plus populaire.

Certaines personnes préfèrent garder la peau sur leurs filets pendant la cuisson ; pour ce faire, il faut d’abord faire bouillir le poisson avant de le nettoyer et de le couper en filets. Même si tous les poissons peuvent être découpés en filets, les meilleurs poissons à utiliser sont ceux qui pèsent au moins 225 grammes. Après la pêche, laissez le poisson se gélifier pendant la nuit pour créer des filets sans saignée le lendemain, qui ont un arrière-goût de poisson plus doux.

Le strict nécessaire et ce qu’il vous faut

Vous aurez besoin d’un bon couteau à filet bien gardé ainsi que d’un plateau de table ou d’une grande planche à découper. Certaines personnes utilisent des colliers électriques. Cependant, même s’ils fonctionnent bien, il est préférable de les éviter car vous risquez fréquemment de briser la colonne vertébrale.

Le filetage du poisson est assez simple

Voici un processus fonctionnel qui se déroule étape par étape.

Première étape : Transcrire la voix

Placez le poisson à plat sur la surface et faites une fente à travers le ventre du poisson, juste en dessous du menton et au-dessus de la nageoire anale. Coupez de chaque côté de la nageoire anale pour pouvoir guider le couteau par la suite. Une pointe bien placée sur votre col peut être utile.

A lire aussi : Blettes : tout ce qu’il faut savoir pour les préparer et les cuisiner

Deuxième étape : Coupez la colonne vertébrale du sommet de la tête à la queue

Placez le poisson sur une assiette et coupez-le à travers le corps, directement derrière la tête. Coupez jusqu’à la colonne vertébrale, mais faites attention à ne pas la traverser.

Lorsque votre lame touche votre os, tournez-la sur le côté et coupez vers la queue, en gardant votre coupe aussi près de l’épine dorsale que vous le pouvez. Votre couteau doit être bien aiguisé pour couper à travers les bords des côtes lors de cette étape.

Troisième étape : Découpez la peau du filet

Utilisez votre couteau pour couper la peau de la queue après avoir suivi la colonne vertébrale jusqu’à la queue. Laissez cette peau retenir le filet sur la carcasse et retournez-le dans le sens inverse pour qu’il reste plaqué. Maintenant, tranchez entre la peau et la viande, en utilisant votre couteau pour faire un petit mouvement de ciseaux si nécessaire.

Troisième étape : Coupez les bords maigres.

Vous avez maintenant un filet avec quelques côtes. Beaucoup de gens préfèrent les laisser à l’intérieur, mais il est préférable de les couper car cela donne un filet sec et sans peau.

Il est d’usage de placer quelques filets dans un sac Ziploc avec du sel et de le remplir d’eau. On retire ensuite l’eau et on laisse le tout au réfrigérateur pendant un ou deux jours. Pour la préparation, sortez les filets du réfrigérateur, rincez-les à l’eau froide, séchez-les, placez-les dans un bocal mason et faites-les frire.

Si vous le souhaitez, vous pouvez congeler les filets dans le sac Ziploc. Les poissons blancs, comme l’Achigan, se conservent pendant plusieurs mois. Essayez de cuire les poissons gras comme les Achigans hybrides dans les deux mois car ils commencent à rancir au bout de quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.