La prise de soin d’une tortue d’eau

Prendre soin d’une tortue d’eau peut être intéressant, mais comme la plupart d’entre vous ne savent pas comment le faire correctement, je vais vous proposer une brève instruction. Je vous apprendrai comment prendre soin d’elle et comment la nourrir.

Un tout petit peu fragile

Depuis que j’ai une tortue d’eau à la maison, je suis curieux de tout ce qui la concerne, et j’ai appris que ce sont des êtres délicats qui ont besoin d’être caressés comme des chats. En fait, cet animal ne devrait pas vivre avec un mâle car il est possible qu’il la tue. Je conseille également de lui donner des aliments qui ont été approuvés par les vétérinaires, mais rien d’autre.

Avant de l’amener chez un spécialiste, vous devez la surveiller tous les jours car elle peut être atteinte de la maladie de la salmonelle. Soyez très attentif lorsque vous la contactez dans ce cas. Selon les espèces, les tortues d’eau peuvent être des reptiles plus ou moins délicats et/ou dangereux.

La majorité d’entre elles sont protégées grâce à une réglementation très rigoureuse régissant leur commerce et leur détention en captivité.

Accueillir une tortue aquatique

Il est important de préparer votre documentation afin d’offrir à une tortue aquatique les meilleures conditions de reproduction potentielle avant d’en acheter une. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’ascensoristes avertis ou de propriétaires chevronnés. Il est important de savoir que son mode de vie (habitudes, alimentation, santé et reproduction) ; ses habitudes ; et sa longévité.

Vous devez également dépenser de l’argent pour acheter un réservoir à tortues aménagé de manière à reproduire l’habitat naturel de votre reptile. Quoi de plus fascinant que de voir un animal se développer naturellement dans son environnement ? Cependant, cet animal rustique a besoin de soins, d’un habitat régulièrement nettoyé et d’une nourriture équilibrée et adaptée à son espèce et à son milieu naturel.

Relâcher des tortues d’eau

Si vous souhaitez acheter plusieurs tortues d’eau, évitez de mélanger les espèces qui vivent dans le même habitat et ne le surchargez pas. Chaque année, la tortue aquatique se reproduit dans l’eau après être sortie de l’hibernation (pour les espèces qui le font). Peu de temps après la conception, la femelle part à la recherche de l’endroit idéal pour pondre ses œufs, qu’elle déposera soit dans le sable, soit sur le sol.

Prendre soin d’une tortue aquatique

Selon les espèces, les tortues aquatiques peuvent présenter des maladies plus ou moins graves, comme l’anasarque ou des maladies oculaires ou respiratoires. Il est donc important d’examiner régulièrement votre pensionnaire afin d’identifier rapidement les principaux signes et symptômes de ces affections. En cas de doute, il est préférable de s’adresser à un vétérinaire spécialisé dans les reptiles ou les NAC.

Les maladies qui affectent les tortues peuvent être évitées en pratiquant une bonne hygiène. Les pathologies qui peuvent se développer chez les tortues terrestres sont de gravité variable, et certaines d’entre elles peuvent être fatales si elles ne sont pas traitées rapidement. La principale cause des maladies chez les tortues est la présence de mauvaises conditions pendant le développement de l’animal.

A lire aussi : comment surmonter son chagrin après avoir perdu un animal de compagnie ?

Il est conseillé de fournir à une tortue des conditions de vie aussi proches que possible de celles de son biotope naturel et d’apporter les soins nécessaires (entretien de l’habitat, traitement vermifuge, etc.) au fur et à mesure que la tortue grandit.

Les maladies dont souffre la tortue

Il est préférable de consulter un vétérinaire si vous constatez que votre tortue est léthargique, moins active et qu’elle présente un ou plusieurs des symptômes énumérés ci-dessus. Votre animal peut en effet avoir développé l’une des maladies suivantes, fréquemment observées chez les tortues.

Les abcès

Les pattes, la queue et la couta des tortues peuvent développer des abcès. Ils développent et libèrent progressivement un pus épais et jaunâtre alors qu’ils deviennent quelque peu maussades. Il est préférable de se rendre chez un vétérinaire afin qu’il réalise une intervention chirurgicale pour enlever l’abcès et la peau.

La septicémie

Une maladie répandue appelée septicémie se traduit par des marques rouges sur les parties du corps et l’organe.

La stomatite

Le stomatite est une infection de la cavité buccale, qui se manifeste par des lésions linguales et une hypersalivation.

La dermatose

Généralement, les affections cutanées des tortues révèlent un environnement peu hygiénique (espace confiné, environnement sale, manque de lumière). Il existe plusieurs formes de dermatoses dont la fongique qui est une mycose des membres du corps et/ou de la carapace, l’infectieuse ou infection de la peau qui provoque un abcès. Les parasitaires sont provoquées par des tics ou des larves de vers de souris. Les traumatisantes se présentent sous forme de coupures, contusions. L’excroissance de la corne de la tortue, l’hypertrophie du bec de la tortue l’empêche de se nourrir correctement et les dommages à l’armure sont également des affections cutanées de la tortue.

Si certaines fractures sont mineures, d’autres, beaucoup plus graves, peuvent toucher les organes internes. Afin d’évaluer l’importance des lésions, il est préférable de se rendre chez un vétérinaire le plus rapidement possible.

Le virus du sida

Cette maladie se traduit par une grave pneumopathie contagieuse qu’il faut traiter sans tarder. Ce type de pathologie touche la tortue grecque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.